Les jouets sont recyclés

Chez Rejoué, les jouets trouvent une deuxième vie: triés, nettoyés, les pièces de l’un peuvent compléter un autre: et le tour est joué! De beaux jouets solidaires, et moins de déchets inutiles. Continue Reading →

La durabilité programmée

A l’occasion de la rediffusion d’un incroyable documentaire sur l’obsolescence programmée, « Prêt à jeter » sur Arte ce soir, j’ai envie de vous parler de la « durabilité programmée ».

Pendant les fêtes de Noël, ma sœur m’a montré le lave-vaisselle de 40 ans (marque KitchenAid) de sa belle-famille. Ce fait est déjà en soi un prodige. Ce qui m’a surpris tout autant est qu’il n’est jamais tombé en panne et qu’il n’a jamais eu besoin d’une pièce de remplacement à ce jour. On sait (ou on savait) faire du durable. Mais je ne saurais vous dire si les machines de KitchenAid produites aujourd’hui sont aussi fiables.

L’histoire ne s’arrête pas là.

Une découverte ne venant jamais seule, je feuilletais des revues National Geographic des années 1970 trouvées sur le trottoir. J’y ai trouvée cette publicité pour les lave-vaisselles KitchenAid. Tout l’argumentaire publicitaire est construit autour de la fiabilité de leurs machines qui ne tombent pas en panne pendant 10, 12, 18 ans… preuves à l’appui avec ces trois clients heureuses.

Leur atout est la durabilité de leur machines : « maximum years of service with minimum service problems » (un maximum d’années d’usage pour un minimum de réparations).

Au début des années 70, on employait encore la formule Mme prénom-nom-du-mari pour nommer la femme (voir publicité ci-dessus). J’ai donc inversé la donne: mon beau-frère s’est prêté au jeu, en devenant M. Delphine Anvar posant devant son lave-vaisselle, né la même année que lui.

Quid de la durée de vie du lave-vaisselle de mon beau-frère? Je vous tiendrai au courant, comme les pompiers et leur fameuse ampoule de de 109 ans dans le documentaire « Prêt à jeter ».

Je vous invite vivement à regarder ce docu ce soir sur Arte. Il a fait cogiter plus d’un, comme Damien Ravé qui a depuis lancé commentreparer.com : sa réponse intelligente à l’obsolescence programmée ( à lire aussi son article sur la durée de vie).


Quelle marque veut aujourd’hui construire sa réputation sur la durabilité programmée de leurs produits? Je deviendrai leur cliente sans hésiter comme j’ai déjà pu le faire pour Patagonia, KleenKanteen, Pyrex, etc.). Malheureusement, je n’ai pas de noms pour le secteur électronique et informatique…

Protei (suite)

Je vous avais parlé du fabuleux projet Protei ici…et bien ils avancent à toute vitesse et ce groupe de talentueux ne cesse de m’étonner; Ils ont même publié un livre en accès libre ici expliquant tout le projet.

Le dernier prototype pour nettoyer les marées noires est beau! Que des avancées en si peu de temps. Chapeau à toute l’équipe et à César Harada.

Coat Hangers by Chairs

Hangers by the Italian Designer Antonelle Fusè
Des cintres du designer italien Antonello Fusè.

Réparer ses vieux pulls troués, c’est glam’!

Martha Stewart qui montre comment repriser des pulls et en plus lui donner une singularité réussie, alors si ça n’est pas un signe que le green devient glam’.
Pour savoir comment bien repriser ses pulls, voir le tuto ici.
Vu via Re-Nest.

Images: Martha Stewart

A voir de suite: l’obsolescence programmée

Mais qu’est-ce que l’obsolescence programmée?

D’une ampoule qui marche depuis plus de 109 ans, aux collants qui ne filent pas, nos ingénieurs savent faire de l’infaillible…mais les entreprises intègrent dans leurs stratégies l’obsolescence de leurs produits: les ampoules ne doivent pas durer plus de 1000 heures, les collants doivent filer…afin de créer une demande aux dépens des déchets que nous générons, des ressources que nous épuisons.

J’ai vu les mails passer, et des collègues au bureau m’ont dit: « il faut le voir »! Alors, hier soir je me suis posée dans mon canapé et j’ai regardé le documentaire Prêt à jeter réalisé par Cosima Dannoritzer et diffusé sur Arte. Petit extrait…

Je l’ai regardé via internet ici (plus de 150000 personnes au compteur ce dimanche). La vidéo ne sera disponible que pendant qq jours encore.

D’une ampoule qui marche depuis plus de 109 ans, aux collants qui ne filent pas, nos ingénieurs savent faire de l’infaillible…mais les entreprises intègrent dans leurs stratégies l’obsolescence de leurs produits: les ampoules ne doivent pas durer plus de 1000 heures, les collants doivent filer…afin de créer une demande aux dépens des déchets que nous générons, des ressources que nous épuisons.Le journaliste cherche à réparer son imprimante qui tombe en panne…et découvre après beaucoup de recherches qu’une puce est intégrée pour qu’après x impressions, l’imprimante s’arrête d’imprimer. Grâce à la puissance des réseaux sociaux, il trouve un logiciel libre proposé par un programmeur russe qui remet son compteur à zéro et l’imprimante remarche (logiciel à télécharger ici).et explications sur les manipes en vidéo ici) Elle n’était pas cassée, (bien que l’imprimante affichait un tel message « des pièces ont besoin d’être changées), l’imprimante est juste programmée pour l’obsolescence.

J’ai un ami juriste qui a réagit l’autre jour: « mais c’est un vice caché! »…et oui, tout ceci est illégal au regard du droit. A quand les procès pour rappeler la responsabilité aux producteurs?

Bref, « Il faut le voir »!


Source de cet article: SUV (Sens et Utilité en Vrac)

Des présentoires récup

Les Éditions Pour Penser dont j’ai parlé ici, avaient besoin de présentoirs pour leurs livres. Pour être cohérent avec leur démarche, ils ont fait ces beaux présentoirs en récup carton. Pour plus d’infos c’est par ici.

Eh! Cocotte!

Un coquetier fait avec une fourchette.
Si vous avez des fourchettes dépareillées, voilà une solution.
Vu via Whip Up.

Bike parts (à voir)

Allez découvrir les trouvailles du blog Bike Guerilla. Des utilisations de vélo originales et réussies.